PRINCIPES DEONTOLOGIQUES :

Obligations Générales du Coach

Formation professionnelle
Le Coach thérapeute a une formation professionnelle approfondie théorique et pratique apte à créer une compétence de praticien.

CONFIDENTIALITE

Il s’agit d’une confidentialité totale et non partielle. Tous nos échanges restent totalement confidentiels.

Tous les documents élaborés ou autres supports (tests, préconisation, fiches de recherche,...) seront détruits dès la fin du Coaching.

Le Coach praticien est tenu par le secret professionnel. Il prend toutes les précautions pour maintenir l’anonymat des personnes qui le consultent et, en particulier, ne communique aucune information à un tiers sur une personne sans son accord exprès. Toute information sur un Coaché est traitée de façon strictement confidentielle sous réserve du respect des lois en vigueur.
 
Cette règle de confidentialité est essentielle pour l’établissement d’une relation de confiance sans laquelle le processus de Coaching ne peut ni commencer, ni perdurer.

INDEPENDANCE : 
 
Le Coach se maintient dans une position d’indépendance et cela dans le seul etunique intérêt du Coaché.
 
Le Coach garde sa liberté de refuser un contrat de Coaching pour des raisons personnelles ou éthiques ou qui le mettrait en porte-à-faux par rapport à l’application de la présente charte.

Le Coach observe une attitude de réserve vis à vis des tiers, public ou confrères, au travers d’informations qu’il peut livrer sur l’exercice de son métier, lors d’interviews ou de conférences, pour éviter, par exemple, tout risque de reconnaissance de ses Coachés par autrui, ou encore utiliser ses Coachés à des fins médiatiques.

OBLIGATION DE MOYENS : 

Le Coach met en ouvre tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du Coaché, le développement professionnel et personnel de celui-ci, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère. 
 
Le Coaché reste néanmoins seul responsable de ses décisions.

RESPONSABILITE DES DECISIONS
Le Coaching est une technique de développement personnel et professionnel. Le Coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au Coaché qui devient son propre "pilote " du changement.


DEMANDE FORMULEE 

Toute demande de Coaching, lorsqu'il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l'une formulée par l'entreprise et l'autre par l'intéressé lui-même. Le Coach évalue les contours et limites de la demande et valide la demande du Coaché.

RESPECT ET PROTECTION DE LA PERSONNE ET DES ORGANISATIONS

Lunicité de chaque individu conduit le Coach à adapter totalement son intervention dans le respect des étapes de développement du Coaché et ce, sans y porter le moindre jugment.

UN OBJECTIF ESSENTIEL

La finalité du Coaching est d’atteindre les objectifs fixés et de rendre le Coaché autonome, il est limité dans le temps. Il est donc essentiel de bien spécifier la demande et les objectifs que le Coaché s’est fixé au départ. Ces objectifs seront segmentés par étapes, donnant la possibilité au coaché de réussir son changement à son rythme.

Conscient de sa position, le Coach s'interdit d'exercer tout abus d'influence. Il se comporte avec loyauté vis-à-vis du Coaché dont il a accepté la confiance. Il adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du Coaché, auquel il reconnaît le droit de renoncer au Coaching à tout moment, sans avoir à s'en justifier.

LIBERTE DU COACH

Dans le cas où il constaterait que les conditions de réussite du Coaching ne sont plus réunies, le Coach s'autorise, en concertation avec le Coaché, à interrompre la mission. 

LA RESTITUTION AU DONNEUR D'ORDRE

 

L’EQUILIBRE DE L'ENSEMBLE DU SYSTEME, DENOUE DE TOUT JUGEMENT

L'engagement à respecter son code de déontologie, qui exprime une haute exigence d’éthique, au service des personnes et des entreprises.

L’ouverture, la professionnalisation constante, le regard sur soi et sur sa pratique.